Vidéo

Audios

Arrangements (1975), extraits - Kazimierz Serocki
00:00 / 00:00
In Nomine "Crye" - Christopher Tye
00:00 / 00:00
Concerto pour deux clavecins BWV 1060, 3ème mouvement - Jean-Sébastien Bach
00:00 / 00:00
Concerto pour orgue BWV 972 d'après Vivaldi, 2ème mouvement - Jean-Sébastien Bach
00:00 / 00:00

Pour recevoir votre CD directement chez vous, c'est par ici !

Critiques CD

« Depuis sa sortie, il ne quitte pas mon lecteur de disques à la maison. Il s’agit de leur tout premier disque, un opus 1, et c’est une réussite ! » Corinne Schneider  « Le Bach du dimanche » -France musique

« Ce qui est important c’est que Bach sonne comme du Bach (…) Et je trouve que c’est vraiment réussi avec ces 5 flûtes. » Thierry Geffrotin « Le grand classique du dimanche » -

Europe 1

« Ils atteignent une telle homogénéité qu’on a presque l’impression par moment,  d’entendre jouer un petit orgue positif. En tout cas c’est frais, c’est musical, et ça fait tout simplement du bien ! » Clément Rochefort « Musique matin »- France musique

Consort jubilatoire ! Voilà 5 flûtistes solistes de premier plan qui savent « jouter » et se dépasser dans l’art du consort  (…) Oser Bach relève du pari le plus ambitieux car il ne faut pas se rater. Or le geste tout en fluide complicité assure aux 5 solistes, un chant simultané à 5 parties d’une étonnante énergie, volubile, loquace (…) l’idée ne trahit pas le caractère ni la sonorité d’origine : elle sublime même l’invention d’un Bach lui-même habile à transcrire, transposer, recycler en permanence  (…)
Les Brouillamini excelle dans l’exercice de la transcription (…) Agilité, profondeur, subtilité miroitante… prolongement naturel et respectueux du Bach le mieux inspiré, à la fois expérimental et défricheur… les Brouillamini transcripteurs apportent un vent nouveau et une pensée collective très séduisante dans le paysage musical actuel. Chapeau bas. Clic de Classiquenews de mai et juin 2018.

(Extrait de la critique parue sur classiquenews.com)

Presse

Saison musicale des Chartreux, Lyon, 2018

« Consort Brouillamini, drôle de nom pour une rencontre musicale... Cet ensemble de cinq flûtes à bec, (...) (met) à l’honneur un instrument  contre » lequel nous avons tous un léger a priori, peut-être dû à nos années de collège…

Mais ici, l’instrument est transcendé et la jeunesse, l’énergie et le talent des interprètes nous emportent dans un tourbillon de sonorités insoupçonnées.

Une rencontre inattendue et grisante pour se laisser conter une belle histoire de flûtes.

Transmettre la passion…»

Festival Valloire Baroque, 2017

« Ainsi, on pouvait entendre, dans l’atelier d’une scierie, cinq jeunes flûtistes particulièrement engagés et talentueux, le « Consort Brouillamini », ravir une audience venue nombreuse, par des jeux de flûtes et de disposition variés (frontale, en groupes éclatés ou en cercle) proposant un parcours de Janequin à Bach en passant par une sidérante partition de 1975 signée Kazimierz Serocki, faite d’aléatoire et de recherches, dans une interprétation particulièrement inspirée et libre, qui a fait de ce moment l’un des temps forts de tout le Festival. » (Marc Dumont, producteur à France Musique et invité du festival en 2017)

Résidence en Bourgogne, concert aux Riceys, 2017

« Brouillamini étonne et ravit son auditoire. Les jeunes musiciens ont fait découvrir la flûte à bec à travers les époques et les styles. (...) De talentueux musiciens qui ont fait parcourir au public, 500 ans de musique pour flûtes à bec, au fil d’un concert original, suscitant l’étonnement et l’admiration.Un immense registre de sonorités. Cette formation qui vient d’enregistrer un CD et de remporter le premier prix du concours international de musique ancienne de Vanves (Hauts-de-Seine) – après d’autres d’ailleurs –, a déjà fait découvrir le consort – cet ensemble de flûtes de tailles diverses aux timbres très homogènes réalisé par un même facteur – ; puis les différentes tessitures de cet instrument, qui est finalement devenu bien moins banal qu’il n’y paraissait. (...) De quoi se rendre compte en fait de l’immense palette de nuances musicales que peuvent produire flûtes et flûtistes tout en appréciant la virtuosité de ces derniers. Assurément, ce concert avait tout pour séduire.» (Libération Champagne - SYLVIE VIREY)

 

Festival Saoû chante Mozart, 2015

« Les héritiers ont bien du talent ! Le Consort Brouillamini, ensemble de cinq jeunes flûtistes pleins d'humour, a revisité les œuvres du Maître, les transcrivant pour leurs instruments. (...) Les jeunes musiciens ont donc jonglé entre plusieurs séries de flûtes, pour exécuter des œuvres antérieures à Mozart, Palestrina, Hassler, Bach et Buxtehude, et d'autres du Maître. »

Photos

Association

Flûtes en fugue 

Siret: 821 407 632 00016

APE: 90.01Z

Consort Brouillamini

Consort